Du temps pour soi

Le
vernis à ongles, c’est vraiment pas mon truc. Les rares fois où j’en ai
mis, j’ai eu l’impression d’avoir les ongles qui suffoquaient. Qui
transpiraient, même ! (Suis-je la seule à qui ça fait ça ?)
Pourtant,
en ce moment, je rêverais de m’adonner longuement à ce genre
d’activité. En ce moment, entre le travail à rattraper pour cause de
congé maternité prolongé, le bébé énergique qui part en expédition sur
et sous les meubles, le grand (encore petit), qui demande le double
d’attention pour cause de jalousie mal assumée envers son jeune frère,
entre les nuits hachées, les journées de vacances scolaires, à remplir
d’occupations, et les soirées de boulot… soudain, je rêve de ce genre
d’activité. C’est à dire, d’une activité considérée comme inutile, que
je ferais seule, avec application, sans autre objectif que celui de
jouer à la poupée avec moi-même. Je pourrais prendre un bain avec de la
musique, tenter une tresse sophistiquée avec mes cheveux, ou me masser
longuement avec un onguent précieux et rare.
Ou je ne sais quoi d’autre…
Peut-être même ne rien faire ? Regarder le fleuve passer sous ma fenêtre, avec ma rêverie.
Vous
avez des idées à me suggérer ? Que faîtes-vous, vous, quand vous avez
envie de prendre soin, un peu plus que d’habitude, de votre belle
personne ?
Je demande pour le jour (qui finira par arriver), où je m’accorderai ce luxe à nouveau…
Croyez-moi, je le savourerai avec délectation.
.
.
.
J’ai exhumé cette illustration, faite à l’époque où je travaillais pour le journal Métro.
.
.
#pasletemps#temps#dutempspoursoi#vernis#illustration

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string eaZMf4 to the field below: