Reine du ménage de printemps

En ce moment, avec l’arrivée du bébé prévue, le printemps, et sans doute un peu de névrose passagère, je me sens envahie par les meubles, les vêtements, les objets… Le désordre m’étouffe ! Je voudrais tout donner, tout vendre… non, en vrai, je voudrais tout balancer. Tout reprendre à zéro. Tout réorganiser. Mais… je n’ai pas le budget et puis tout balancer et tout racheter, ce n’est pas une attitude très éco-responsable… alors non, vraiment, ce n’est pas mon genre. Moi, mon genre, c’est de me remonter les manches, et… de rester une demi heure immobile dans ma salle de bain à ne pas savoir comment m’y prendre, ni par quoi commencer. Il faudrait que tout soit beau, propre, parfait, mais… tout de suite, là, sans perte de temps inutile, et sans faire plus d’effort que quand on épingle une image de déco sur Pinterest. Pendant 30 minutes j’ai donc observé d’un œil suspicieux tous les recoins de ma salle de bain… je n’aime pas ce carrelage, la baignoire est clairement dans le mauvais sens, le lavabo est trop petit, les toilettes mal placées… et qui a un  jour pris la décision de mettre un bidet à cet endroit ? C’est absurde, voyons !! Le plus étrange c’est que quand on a emménagé, rien ne me choquait vraiment dans cette salle de bain. Que me vaut cette lucidité aussi soudaine que douloureuse ? 30 minutes debout, immobile, à faire tournoyer dans ma tête robinets, et porte-serviettes… 30 minutes à plisser les yeux pour imaginer ce que ça donnerait avec une autre couleur, un autre éclairage… 30 minutes à me poser des questions sans réponses (combien ça coûte, de décaler des WC de 50cm vers la droite ?). 30 minutes de réflexion intense, les mains sur les hanches et la tête penchée, sans pour autant trouver de solution satisfaisante à ma préoccupation de départ : où va-t-on mettre une table à langer ? Oui, voilà, 30 minutes perdues.

Franchement, j’ai honte de vous raconter ça. Perdre 30 minutes de plus pour vous raconter ça ! Et vous faire désormais perdre vos minutes à vous avec ma perte de minutes à moi ! J’aimerais être quelqu’un d’autre. Quelqu’un qui ne se prendrait pas la tête sur des trucs aussi futiles, et qui, je ne sais pas, serait cool à l’idée de ne pas installer de table à langer ! Quelqu’un de calme, parce qu’enfin, il faut profiter de la vie comme elle vient, et après, on verra bien… ça serait bête de se gâcher l’instant présent pour ça, alors qu’en plus si ça se trouve notre enfant ne fera pas même pas caca.

Tout ça m’a fait penser à cette image, faite il y a quelques années. Sereine Reine du ménage de printemps, je voudrais être toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string uoXAf5 to the field below: